La croix de Lorraine

Publié le par Anna K.

L'histoire de la croix de Lorraine est passionnante. Elle a traversé les siècles comme nous allons le voir.
Croix de LorraineEn 327, l'impératrice Hélène, veuve de Constantin, fait effectuer des fouilles, sur le Golgotha à Jérusalem. Ces fouilles aboutissent à la découverte des trois croix :
  • celle du Christ,
  • celles des deux larrons.

On reconnait la première car elle se distingue des deux autres par l'inscription de Pons Pilate

INRI - Iesus Nazarenus Rex Iudæorum -  Jésus le Nazaréen, roi des Juifs.

Elle est divisée en deux parties :

  • l'une reste à Jérusalem,
  • l'autre va à Constantinople (ville de l'impératrice Hélène).
Toutes deux sont fragmentées et leurs morceaux dispersés.

Un de ceux-ci revient à l'empereur de Bizance Manuel Comnène (XIIème siècle), puis au patriarche de Constantinople Gervais (XIIIème siècle) qui le confie à l'évêque crêtois Thomas. (Rappelez-vous, Bizance - Constantinople-Istanbul sont la même ville à différentes époques)

En 1241, l'évêque Thomas en fait cadeau à Jean II d'Alluye, seigneur angevin, qui s'en revient de la croisade dite des Poètes.

Revenu en Anjou, celui-ci vend sa relique aux cisterciens de l'abbaye de la Boissière.

La guerre de Cent Ans arrive. Prudents, les moines de la Boissière mettent la relique en sûreté dans le château du duc d'Anjou, Louis 1er, à Angers.

Le duc, adorateur de la relique, érige en son honneur une confrérie, "l'Ordre de la Croix" et fait broder une croix à double traverse sur les tapisseries de l'Apocalypse. C'est à cette époque, vers 1364, que la Croix est somptueusement décorée par les orfèvres du roi Charles V.

Au grè des guerres, la croix fait l'aller-retour entre l'abbaye et Angers pour rester définitivement dans cette ville en 1456. Elle est alors connue et révérée sous le nom de Croix double d'Anjou.

Pendant ce temps, en 1431, René d'Anjou devient duc de Lorraine en épousant Isabelle, héritière du duché de Lorraine.

Son petit-fils René II, vainqueur à la bataille de Nancy en 1477, fixe la croix sur son blason. Ses sujets adoptent le nouvel emblème et Nancy en décore les célèbres grilles de la place Stanislas. La Croix d'Anjou devient la Croix de Lorraine.

Au cours du XXème siècle, la Croix acquiert une notoriété mondiale lorsqu'elle devient le signe de ralliement de la Résistance et l'emblème de la France libre du général de Gaulle durant la seconde guerre mondiale : le vice-amiral Émile Muselier (d'origine lorraine) crée pour les forces françaises ralliées à de Gaulle un pavillon de beaupré de couleur bleue avec la croix de Lorraine au centre en rouge.

Commenter cet article

houba 17/10/2008 21:43

ça par contre je connais et je la trouve très belle