Le Château de Landonvillers

Publié le par Anna K.

Malgré son style médiéval, ce château date du début du XXème siécle.

A la fin du XVIème siècle, un petit château au style Renaissance se trouve sur les terres de Landonvillers.

En 1873, il est rebâti dans le style du XVIIIème siècle classique français.
En 1891, un riche propriétaire de mine et homme politique allemand, John Eugène Louis Haniel, originaire de Ruhrort en Rhénanie du Nord-Westphalie, l'achète pour y prendre sa retraite. Rappelons qu'à cette époque, la Moselle est annexée par l'Allemagne.

Entre 1903 et 1905, il fait appel à l'architecte Bodo Ebhardt pour transformer radicalement le château.
Celui-ci, architecte de l'empereur Guillaume II d'Allemagne, s'était vu attribuer précédemment le chantier de restauration du château du Haut-Kœnigsbourg. Son intervention est souvent comparée à celle d'Eugène Viollet-le-Duc, pour son éloignement avec la réalité historique.

Et, en effet, le château de Landonvillers propose un rare mélange de styles, où éléments romans, gothiques et Renaissance, voire Art Nouveau, cohabitent en un riche symbolisme, souvent marqué par les aspirations ésotériques et maçonniques de John von Haniel.

John Haniel décéde en 1912 à Karlovy Vary.

En 1918, à la fin de la première guerre mondiale, la Moselle revient à la France et le château est mis sous séquestre .

Il passe ensuite entre les mains de François de Marmier, héros de l'aviation française, qui doit le revendre en 1932. Le château devient alors la propriété des Hospices Civils de Metz qui le conservent jusqu'au début des années 1990.

Laissé plus ou moins à l'abandon, abimé par le temps et les guerres, il est racheté en 1993 par Norbert Vogel qui lui redonne vie en y organisant d'importantes manifestations culturelles.

Le château est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1997.

Pour vous rendre au château : Landonvillers est à 20 km de Metz, comptez une demi-heure.

Pour voir l'itinéraire en taille réelle : cliquez sur la carte pour l'agrandir 

Publié dans Terre de Patrimoine

Commenter cet article

Patrick 15/10/2010 14:59


Un superbe château. Merci pour ces intéressantes informations.


Le chevalier Dauphinois 31/01/2009 08:31

Je suis un bizarre chevalier..... J'adore les mouchoirs en dentelle que les belles dames laissent tomber, mais les "dentelles architecturales" de la Renaissance ne m'attirent que moyennement.
Il n'y a que peu de châteaux de cette époque qui me fascinent.
Par contre, les peintures de l'après Moyen Age ont donné de la vie et du mouvement qui m'émeuvent (heu, le mot est peut être un peu fort)