Rodemack

Publié le par Anna K.

Rodemack est un village, non loin du Luxembourg, inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques, et classé parmi les "Plus Beaux Villages de France" depuis 1987.
Rodemack doit aux vestiges encore imposants de son enceinte fortifiée, et à ses vieilles demeures pleines de charme, le surnom de petit Carcassonne ou de Carcassonne lorrain.
En 1190, Arnold de Rodemack, le premier y a élevé un château.

Au XIVème siècle, l'un de ses descendants, Gilles II bâtit une deuxième enceinte protégée elle-même par un fossé creusé dans le rocher, et fit du château une forteresse imprenable.

Les messins incendièrent le bourg en 1430.

Au XVème siècle, Jean III, puis son fils Gérard relevèrent les murs, creusèrent de nouveaux fossés, construisirent des avant-murs et une puissante barbacane (ouvrage de fortification avancé qui protége un passage) devant le pont-levis du nord.

Tour à tour, les Français, les Espagnols, les ducs de Guise et les Marquis de Bade fondirent sur Rodemack et se le disputèrent âprement. Le traité de Cateau-Cambrésis, en 1559, l'attribua à l'Espagne. Le château était alors en ruine.

Au XVIème siècle, Christophe II de Bade éleva, au milieu du bourg, le petit château, remanié au XVIIIème siècle et qui existe toujours.

La guerre de Trente Ans, comme partout en Lorraine, y causa atrocités et ruines.

L'enceinte du bourg fut abattue en 1673.

En 1678, les Français occupèrent définitivement la citadelle. Ils y édifièrent en 1734, pour le service de la garnison, une chapelle dédiée à Saint Louis en l'honneur du roi de France.

Au cours du XVIIIème siècle, les ingénieurs français travaillèrent à la remise en l'état de la place, en laissant subsister une bonne partie des fortifications médiévales.

En 1792, le duc de Brunswick prit la citadelle et la mit à sac. Pendant les Cents Jours, le général Hugo, ce héros au sourire si doux, père du poète, la défendit vigoureusement contre les Alliés.

L'application des clauses du traité de Paris en 1815 en amena le démantélement.

La famille de Gargan acquit le château en 1869. Elle aménagea en habitation le pavillon des officiers qui subsistait depuis le XVIIIème siècle.

Pour vous rendre à Rodemack : le village est à 45km au Nord de Metz, comptez 45 minutes. Pour voir l'itinéraire en taille, réelle, cliquez dessus

Publié dans Terre de Patrimoine

Commenter cet article

houba 19/12/2008 23:15

je ne connaissais pas ! veinarde passe de bonnes vacances au soleil ! nous on monte bientôt en lorraine...

Jean Michel 18/12/2008 16:50

Coucou Annak bin alors veinarde on part au soleil samedi !! je te souhaite de bonnes fêtes à toi est toute ta petite famille repose toi bien.
Aller avant que tu parte je t'embête un peut... tu as vu que j'ai bidouillé le css de mon blog en largeur fixe: comment remonter ( réduire ) l'espace entre la bannière et le bord du blog en haut ? merci pour ta réponse si tu peut gros bisous à toi :) :) :)

Anna K. 31/12/2008 07:28


je passe voir Jean-Michel :)