La Fayette au diner de Metz

Publié le par Anna K.

Le Marquis de la Fayette (1757-1834) a été général et homme politique français, mais nous allons nous intéresser plus précisément à la soirée qui changea le cours de sa vie, celle où il décida de participer à la Guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique.
Capitaine à Metz depuis mai 1774, La Fayette assistait à un diner chez le comte de Broglie, son commandant de garnison. Le duc de Glocester, frère du roi d'Angleterre, de passage dans cette ville en était l'invité d'honneur.
Nous sommes le 8 août 1775, et La Fayette pressait le duc de questions pour se mettre au courant des faits, tout nouveaux pour lui, qui se passaient en Amérique.

Il y entend parler de la révolte des 13 colonies américaines de la couronne britannique : elles refusent de payer des taxes qu'elles n'ont pas votées. Elles se sont réunies en un congrès et ont créé une "armée continentale" formée d'un millier de volontaires plus ou moins hétéroclites dont elles ont confié la direction à George Washington (15 juillet 1775).
La fayette
Ces nouvelles enflamment le jeune La Fayette et avant la fin du dîner sa résolution est prise :  acquis aux thèses de la révolution américaine, il n'aura plus d'autre pensée que celle de partir pour le nouveau monde.

Pendant ses permissions, il fait partager à sa jeune épouse son enthousiasme pour la liberté des peuples telle qu'elle est en train de se réaliser en Amérique.

En 1776, il se met en congé illimité de son régiment, avec la complicité active du duc de Broglie, qui caressait l'idée d'être appelé lui-même un jour à la tête de l'armée des insurgés. Il rallie à la cause américaine une petite troupe de gentilshommes et, en mars 1777, il achète un bâtiment, La Victoire, pour se rendre en Amérique...

Publié dans Terre d'Histoire

Commenter cet article